Activités en Quercy – Périgord

Activités en Quercy – Périgord

De la vallée de la Dordogne et de la Vézère, en passant par celles du Lot et du Célé, découvrez une région magnifique et authentique et vivez une expérience inoubliable !
Faune et flore exceptionnelles, patrimoine historique, culturel et gastronomique remarquable, richesses naturelles spectaculaires : le Quercy et le Périgord sont l’écrin d’innombrables joyaux.
Goûtez à la douceur de vivre en flânant dans de pittoresques petits villages perchés à flanc de falaises, revivez l’Histoire en visitant et des bourgades médiévales, admirez la majesté de la nature en pénétrant dans les entrailles de la terre et dégustez des spécialités régionales en sillonnant les marchés de la région !
Sur les traces de l'Homme de Cro-Magnon, en suivant les pas du pèlerin sur le chemin de Compostelle, venez à la rencontre de fabuleux et magnifiques sites qui feront de votre séjour chez nous, un souvenir impérissable.

© Vallée de la Vézère par Akim Benbrahim

Voir les activités en Quercy - Périgord

Gourdon et le pays bourian

Gourdon et le pays bourian

Laissez-vous séduire par le charme de la Bouriane, contrée aux sols rouges et ocres et aux vallées et forêts verdoyantes, terre des hommes préhistoriques, située entre le Quercy et le Périgord. Suivez ses petites routes sinueuses au détour desquelles se révèlent de magnifiques villages médiévaux perchés à flanc de falaises, des châtaigneraies typiques de la région (et dont le châtaignier est l’emblème), de vertes prairies ainsi que de nombreux vestiges des temps anciens tels que grottes préhistoriques, dolmen et petites bastides.
Un séjour en pays bourian, c’est aussi l’occasion de partir sur les traces de Saint-Jacques de Compostelle. Le légendaire sentier religieux traverse en effet la Bouriane et Gourdon, sa capitale ! Découvrez alors cette remarquable petite bourgade médiévale et dont les traces du Moyen-Âge se devinent encore aisément. La richesse de son patrimoine est telle que Gourdon a été classée parmi « Les Plus Beaux Détours de France ».
Rendez-vous sur l’esplanade où siégeaient l’ancien château et ses remparts et profitez une vue spectaculaire à 360° où se dévoilent les paysages vallonnés de la Bouriane et du Périgord. Déambulez ensuite dans les ruelles étroites et ressentez l’âme des lieux. Admirez les maisons à colombages, la Maison Cavaignac (XVIIIème), l’Eglise Saint-Pierre (classée au titre des monuments historiques), l’Hôtel de Ville (ancienne maison consulaire du XIIème) ainsi que la Maison du Sénéchal. Et si par chance vous vous rendez à Gourdon début août, ne manquez pas les Médiévales de Gourdon, événement incontournable de la région depuis plus de 20 ans et qui ramène la cité au temps des chevaliers et des troubadours !
Gourdon vous réserve également d’autres surprises ! En quittant le dédale de ses rues pavées, découvrez ses jardins thématiques : Jardins Zig-Zag, Jardins du Sénéchal ou encore Jardin des Contes de Fées vous accueillent pour un délicieux moment de flânerie.
Enfin, comment ne pas évoquer la richesse gastronomique de Gourdon et de sa région ! Pour l’apprécier, quoi de mieux que d’arpenter les allées des petits marchés alentours. A Gourdon, ravissez vos sens les mardis et samedis matin (ainsi que le jeudi matin en été) grâce aux nombreux produits du terroir présents sur les étals. L’occasion de goûter à de délicieuses spécialités telles que les truffes du Périgord, les cèpes, le foie gras, les confits et magrets de canard, le gigot du Causse, les cabécous (fromages de chèvre), les châtaignes, le gâteau aux noix, le miel, le tout accompagné d’un bon vin de Cahors !

Crédit photo : Vue aérienne de Gourdon par Michel Bernard

Découvrir Gourdon et sa région

Les Grottes de Cougnac

Les Grottes de Cougnac

Vivez une expérience hors du temps à seulement 3 kilomètres de Gourdon, dans le petit village voisin de Payrignac. C’est ici que se trouve en effet un site extraordinaire : les Grottes de Cougnac. Moins connues que leurs voisines dordognaises, les célèbres Grottes de Lascaux, les Grottes de Cougnac renferment pourtant de véritables trésors à la fois géologiques et préhistoriques ! C’est en 1949 et 1952 que furent découvertes les deux grottes et, dans l’obscurité de ces sanctuaires, fut alors mis au jour un lointain passé, remontant à des milliers d’années avant notre ère. Ce sont tout d’abord d’innombrables stalactites qui, telle une pluie figée, s’offrent aux yeux des visiteurs ébahis. Puis ce sont des dessins rupestres originaux, laissés par nos ancêtres préhistoriques, qui vous feront vivre de instants magiques. En contemplant figures animales, signes géométriques et autres empreintes de mains, laissez-vous emporter par l’émotion devant ce travail d’artiste datant d’environ 20.000 ans avant J-C !

Pour plus d’informations concernant les périodes et horaires d’ouverture, ainsi que les tarifs et les infos pratiques, rendez-vous sur le site officiel des Grottes de Cougnac en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Crédit photo : grottesdecougnac.com

Découvrir les Grottes de Cougnac

Saint-Cirq Lapopie, la vallée du Lot et du Célé

Saint-Cirq Lapopie, la vallée du Lot et du Célé

Le village médiéval de Saint-Cirq Lapopie est l’un de ces petits joyaux du patrimoine à découvrir absolument ! Perché sur une falaise au-dessus du Lot, ce petit bourg au charme indéniable est sans nul doute l’un des sites incontournables de la vallée du Lot. Saint-Cirq Lapopie compte 13 monuments historiques et a été classé parmi les « plus beaux villages de France » (il a également été élu « village préféré des Français » en 2012). En flânant dans les ruelles pittoresques et joliment fleuries, admirez la beauté et l’élégance de son architecture, véritable vestige du Moyen-Âge : échoppes d’artisans, maisons anciennes et portes fortifiées conservent en effet le souvenir de cette époque médiévale durant laquelle Saint-Cirq Lapopie fut partagée entre plusieurs dynasties féodales. Au pied du rocher, moulins, barrages, ports, écluses et chemin de halage sont les témoins d’une activité batelière qui fut florissante. Beaucoup d’artistes, fascinés par le charme des lieux, trouvèrent en Saint-Cirq Lapopie une vraie source d’inspiration, leur permettant de donner libre court à leur imagination. André Breton choisit même d’y élire domicile. Aujourd’hui, Saint-Cirq Lapopie peut légitimement revendiquer sa réputation de village d’artistes. Onze y sont effectivement installés à l’année : l’occasion d’aller à leur rencontre lors d’une visite qui ravira tous vos sens !

En contrebas de ce petit bijou médiéval, serpente le Lot. Affluent de la Garonne, le Lot est jalonné de merveilles telles que Rocamadour, Cahors, Figeac, Puy-l’Evêque, pour ne citer qu’elles. En Quercy, la vallée du Lot est notamment réputée pour ses vignobles, tels que le vignoble de Cahors. Tous ces joyaux se découvrent au détour de ses méandres, et pour les contempler, une croisière en bateau s’avère être l’occasion rêvée.

Affluent en rive droite du Lot, le Célé ondule paisiblement, son cours suivant des parois rocheuses, qui livrent au regard du spectateur émerveillé, des sites et une nature de toute beauté. Petits villages blottis au creux des falaises (parmi eux, citons notamment Espagnac Sainte-Eulalie, Marcilhac-sur-Célé et Sauliac-sur-Célé), maisons troglodytes nichées dans les parois, grottes mystérieuses ornées de gravures préhistoriques, mais aussi une faune étonnante et une flore resplendissante offrant des contrastes de couleurs saisissants. Ne vous fiez pas au caractère indolent de cette rivière discrète : en été, son cours est parfois vif, son nom lui vient d’ailleurs du latin celer qui signifie « rapide ». Pour celles et ceux qui affectionnent les activités nautiques telles que le canoë, le Célé s’avère idéal. Il est également possible de s’y baigner et d’y pratiquer la plongée souterraine grâce à un important réseau de galeries souterraines ennoyées !

Crédit photo : Saint-Cirq Lapopie par Bernard Blanc

Découvrir Saint-Cirq Lapopie Découvrir les vallées du Lot et du Célé

La Vallée de la Dordogne, ses grottes et ses châteaux

La Vallée de la Dordogne, ses grottes et ses châteaux

Avec ses grottes préhistoriques qui témoignent de la présence des premiers hommes il y a des millénaires, l’on peut dire que la Vallée de la Dordogne est l’un des berceaux de l’humanité. Les plus connues sont sans nul doute les Grottes de Lascaux, dont l’originale, fermée au public depuis 1963, est inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Afin de pouvoir admirer les chefs-d’œuvre réalisés au temps de l’Homme de Cro-Magnon, Lascaux II, III et IV ont respectivement ouvert leurs portes en 1983, 2012 et 2016 et proposent aux visiteurs de magnifiques reproductions des merveilles de la Grotte de Lascaux.

La Grotte de Pech Merle vaut également le détour, étant l’une des rares grottes encore ouvertes au public où l’on peut admirer les peintures d’origine, datant d’environ 25 000 ans. La Grotte Préhistorique des Merveilles, située à Rocamadour, offre également un fantastique voyage à travers les âges, avec ses peintures rupestres remontant à plus de 20 000 ans.

La Vallée de la Dordogne est également célèbre pour ses châteaux et ravira ainsi tous les amoureux de vieilles pierres. Ne manquez pas des sites mythiques tels que le Château de Castelnau-Bretenoux et le Château de Montal dans le département du Lot, ainsi que le Château de Beynac, le Château de Castelnaud et le Château des Milandes, connu pour avoir été la propriété de Joséphine Baker, dans le département de la Dordogne.

Impossible d’aborder la Vallée de la Dordogne sans évoquer ses magnifiques villages qui la jalonnent, et parmi eux la cité médiévale de Rocamadour, La Roque-Gageac et ses gabarres, Saint-Céré dite « la petite Venise du Lot », Martel, appelée « La Ville aux 7 Tours », Souillac et ses 7 viaducs, sans oublier Collonges-la-Rouge et Curemonte en Corrèze, ainsi que Autoire, Carennac et Louressac dans le Lot, qui comptent parmi cinq des « plus beaux villages de France ».

Enfin, comment ne pas évoquer la richesse des paysages, le cadre idyllique et la nature préservée qu’offre la Dordogne, seule rivière en France à être classée Réserve mondiale de biosphère par l’UNESCO !

Crédit photo : La Vallée de la Dordogne par Office du tourisme de la Vallée de la Dordogne

Découvrir la Vallée de la Dordogne

La Vallée de la Vézère et les grottes de Lascaux

La Vallée de la Vézère et les grottes de Lascaux

La Vézère est une rivière qui prend sa source dans le Massif Central mais c’est en plein cœur de la Dordogne, en Périgord Noir, là où elle se fraye un chemin entre les falaises de calcaires couvertes par des forêts de chênes et de châtaigniers, qu’elle prête son nom à une vallée qui s’étend sur une trentaine de kilomètres. Si la vallée de la Vézère abrite de nombreux petits villages pittoresques ainsi que 675 kilomètres de sentiers balisés à travers les paysages étourdissants qu’elle a à offrir, elle doit avant tout sa renommée mondiale aux innombrables trésors préhistoriques qu’elle recèle. Au total, pas moins de 147 gisements dont 37 grottes et abris ornés et 15 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO sont regroupés dans ce véritable écrin d’art préhistorique, témoignant d’une occupation humaine vieille de plus de 400 000 ans. Chacun d’eux présente un intérêt exceptionnel d’un point de vue ethnologique, anthropologique et esthétique, faisant de la vallée de la Vézère l’un des sites archéologiques les plus importants d’Europe. Les préhistoriens les plus célèbres y ont étudié et fouillé, mettant au jour des centaines de milliers de vestiges artistiques, lithiques et osseux, sans oublier la découverte du célèbre homme de Cro-Magnon aux Eyzies de Tayac-Sireuil devenue capitale mondiale de la Préhistoire.

Comptant comme l’un des sites les plus remarquables de la vallée de la Vézère, la grotte de Lascaux a pourtant été trouvée fortuitement par 4 adolescents de Montignac en 1940. Surnommée par la suite « Chapelle Sixtine de l’art pariétal », ses 235 mètres de parois sont ornés de près de 1900 figures animales. L’ingéniosité des techniques utilisées, la précision de l’observation, la variété des teintes et la vivacité du rendu en font des chefs d’œuvres étonnants qui ont marqué l’histoire de la connaissance de l’art pariétal du Paléolithique supérieur. Inventoriée en 7 secteurs (la Salle des Taureaux, le Diverticule axial, le Passage, la Nef, le Cabinet des Félins, l’Abside et le Puits), la grotte de Lascaux est fermée au public depuis 1963 dans un souci de préservation de tout ce trésor inestimable. Une reproduction exacte de la Salle des Taureaux et du Diverticule Axial, Lascaux II, a néanmoins été ouverte en 1983 à 200 mètres du site pour permettre aux 250 000 visiteurs annuels d’admirer environ 90% des peintures et gravures saisissantes de Lascaux. Alors que Lascaux III est une copie itinérante, Lascaux IV, ou centre international de l'art pariétal, dévoile depuis 2016 un fac-similé intégral remis en contexte et expliqué minutieusement afin de ne rien rater de cette richesse vieille de 18 000 ans.

Crédit photo : Lascaux par Claude Valette

Découvrir la vallée de la Vézère Découvrir les grottes de Lascaux

Le Gouffre de Padirac

Le Gouffre de Padirac

Situé au cœur de la Vallée de la Dordogne, le Gouffre de Padirac, le plus grand d’Europe, est un site incontournable de la région. Curiosité géologique emblématique, cette gigantesque cavité naturelle de 35 mètres de diamètre plonge à 75 mètres sous la surface du causse et ouvre l’accès aux entrailles de la Terre ! La légende raconte que Satan aurait fait apparaître le gouffre comme épreuve proposée à Saint-Martin en frappant le sol d’un coup de talon. Saint-Martin et sa mule durent alors franchir l’obstacle d’un bond extraordinaire, laissant à jamais les marques des sabots dans le rocher. Le diable furieux serait retourné aux Enfers par le trou béant laissé ainsi derrière lui. Les visiteurs peuvent aujourd’hui suivre ses pas et se laisser subjuguer par la beauté du décor souterrain. Avant d’embarquer dans cette expérience chimérique, rien ne laisse penser qu’au fond, à 103 mètres sous terre, la rivière de Padirac s’écoule paisiblement sur un réseau de galeries de 42 kms. Découvertes et explorées pour la première fois en 1889 par le spéléologue Edouard-Alfred Martel, seul un kilomètre de ces galeries est ouvert au public mais la visite n’en est pas moins impressionnante. Le parcours commence sur une barque menant aux eaux translucides du Lac de la Pluie. Là, majestueuse, la Grande Pendeloque, une stalactite géante, attend le visiteur ébahi par ses 60 mètres de haut. L’aventure continue ensuite à pied jusqu’au Lac des Gours puis à la Salle du Grand Dôme dont la voûte saisissante s’élève à 94 mètres de haut et dévoile une multitude de concrétions de calcaires et de sculptures merveilleuses que la nature façonne depuis des millions d’années.

Crédit photo : Le Gouffre de Padirac par Alexandre Dolique

Découvrir le gouffre de Padirac

Rocamadour et le Parc Naturel des Causses du Quercy

Rocamadour et le Parc Naturel des Causses du Quercy

Véritable prodige architectural, Rocamadour n’a de cesse d’émerveiller ceux qui pénètrent dans l’antre de ses pierres. A 150 mètres de hauteur, agrippé à la falaise, ce village-rocher surplombe le canyon où serpente l’Alzou. Sa construction vertigineuse s’organise en 3 paliers datant de son époque médiévale et reflétant les 3 ordres de la société. Suscitant déjà l’admiration au XIIème siècle, Rocamadour attire nombre de visiteurs bien au-delà des frontières dont Henri II d’Angleterre, Blanche de Castille, Saint Dominique, etc. La cité devient un haut lieu de pèlerinage et se couvre d’édifices religieux remarquables parmi lesquels la basilique Saint-Sauveur et la crypte Saint-Amadour avec ses reliques, toutes deux classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, ainsi que 7 chapelles dont la chapelle Notre-Dame qui abrite une Vierge Noire vénérée depuis plus d’un millénaire et où est encore fichée Durandal, la célèbre épée de Roland de Ronceveau. Pour y accéder, un escalier monumental de 216 marches qu’il était coutume de gravir à genou après avoir arpenté l’unique rue tortueuse du village, la rue de la Couronnerie. Si les pèlerins se font plus rares, près d’1.5 millions de badauds franchissent chaque année la porte du Figuier à l’entrée du village, faisant de la citadelle de la Foi un des sites les plus visités de France. Enfin, comme une couronne siégeant sur ces sanctuaires, le château bâti au sommet du rocher révèle depuis ses remparts un panorama extraordinaire sur le Parc Naturel des Causses du Quercy qui l’entoure.

Classé Géoparc Mondial UNESCO depuis mai 2017, ce parc offre aux aventuriers un terrain de découvertes exceptionnel de par sa faune et sa flore luxuriante, ses forêts de chênes, ses causses rocailleux, ses gorges, ses vallées verdoyantes et prairies naturelles parsemées de dolmens, vieux moulins et petits ponts. Que ce soit à pied ou à vélo au travers des landes calcicoles couvertes de pelouses sèches ou en bateau ou canoë au rythme de la rivière, le Parc Naturel des Causses du Quercy promet des balades époustouflantes pour tout le monde ! Mais ce n’est pas tout : au cœur du parc se trouve également le meilleur ciel de France ! Il s’agit d’une des zones les mieux préservées de la pollution lumineuse dans le pays que l’on dénomme aussi « le triangle noir du Quercy » du fait de sa forme. De quoi avoir la tête dans les étoiles !

Crédit photo : Rocamadour par John McLinden

Découvrir Rocamadour Découvrir le parc naturel régional Causses du Quercy

Cahors, ses vignobles et le Pont Valentré

Cahors, ses vignobles et le Pont Valentré

Blottie dans l’un des nombreux méandres du Lot formant une presqu’île, la capitale du Lot (et anciennement capitale du Quercy) est un véritable joyau dont les origines remontent à l’époque gallo-romaine. Les vestiges de l’amphithéâtre et des thermes romains témoignent entre autres de l’existence de Cahors à l’époque de la Rome antique.
Au Moyen-Âge, Cahors devient une ville riche et prospère et en flânant dans le centre historique, il est possible d’admirer les trésors de l’époque tels que la Cathédrale Saint-Etienne et le Pont Valentré. Ce dernier est incontournable tant il est devenu le symbole de la ville au fil des siècles. La première pierre de l’édifice fut posée en 1308 et le chantier dura près de 70 ans pour s’achever en 1378. Le Pont Valentré avait fonction de forteresse, destinée à défendre la ville. Avec ses 3 tours et ses arches précédées de becs aigus, il constitue un merveilleux exemple d’architecture de défense médiévale et il est aujourd’hui classé au titre des Monuments historiques et inscrit depuis 1998 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO dans le cadre des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. La légende veut que l’architecte, ne pouvant venir à bout de son œuvre, eut recours au Diable en personne et passa un pacte avec lui afin de pouvoir achever le pont.
Les magnifiques portes situées rue Nationale et rue du Château du Roi marquent quant à elles l’époque classique et Renaissance de la ville.
Après avoir déambulé dans les ruelles pittoresques et goûté au charme des 25 jardins secrets disséminés dans la cité, pourquoi ne pas en profiter pour faire une petite halte et déguster en terrasse un petit verre de vin de Cahors ? La région de Cahors possède en effet un vignoble d’exception grâce à son cépage emblématique : le Malbec. Le vignoble de Cahors est l’un des plus anciens d’Europe et doit son implantation aux Romains. Réparti sur quelques 45 communes, le vignoble occupe aujourd’hui 4.200 hectares et sa réputation dépasse largement les frontières de notre pays. Les vins de Cahors possèdent le label français AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et sont des vins exclusivement rouges (ils s’associent à merveille aux produits locaux tels que truffes, cèpes et gibiers).

Crédit photo : Cahors par Office du tourisme de Cahors

Découvrir Cahors

Sarlat

Sarlat

Située au cœur du Périgord noir, Sarlat-la-Canéda est un petit joyau d’architecture médiévale, aux monuments historiques exceptionnels. La ville détient en effet le record d’Europe de monuments classés au mètre carré. Avec ses bâtiments de pierres blondes coiffés de toitures en lauzes, Sarlat possède un charme incomparable et la richesse de son histoire transparaît au détour de ses petites ruelles pavées et joyeusement animées. Car à l’image du Sud-Ouest, Sarlat est une ville où il fait bon vivre. Mondialement réputée pour sa gastronomie, la ville offre la possibilité de goûter à de savoureuses spécialités régionales telles que foies gras et confits, mais aussi truffes, cèpes, noix, châtaignes, fraises ou encore miels. Il est d’autant plus aisé de découvrir ces produits du terroir que la ville vit au rythme de ses marchés depuis le Moyen-Âge. Et de nos jours, le marché est encore une véritable institution ! Tous les mercredis et samedis, les rues et places de la ville se transforment en un gigantesque temple de la gastronomie ! Ainsi, en déambulant entre les étals colorés d’où s’échappent de délicieux effluves, il ne fait aucun doute que gourmets et gourmands seront comblés !

Crédit photo : Sarlat par Jean-Marie Clausse

Découvrir Sarlat